Équipe

Aurélie Ruby
Comédienne, Metteuse en scène


          Après des études supérieures de lettres et de philosophie, Aurélie Ruby suit la formation du conservatoire régional d’art dramatique de Noisiel (CEPIT) où elle monte Eva Peron de Copi, et travaille sous la direction de Mourad Mansouri, Delphine Boisse, Guy Segalen, Rodolphe Dana, Jean-Michel Rabeux, Serge Poncelet. Puis elle entre au Studio d’Asnières, avant de se former entre 2007 et 2010 à l’Académie théâtrale, École Supérieure Professionnelle du limousin, où elle est dirigée par les intervenants du Guitis de Moscou Anna Svereva, Oleg Koudriakov, mais aussi Jacques Lassalle, Georges Bigot, Blandine Savetier, Paul Chributa, Radu Pensulevscu, Paul Golub, Alain Gautré, Anton Kouznetsov, avec lequel elle tourne deux spectacles ; M. de Maupassant et Memorandum pour Anna Politkovskaia, qu’elle joue à St Petersbourg.

          Entre 2010 et 2015, elle tourne dans les spectacles de Gilberte Tsai Le jeu de l’île d’après Marivaux et Parcours sensibles en jardins (Centre dramatique national de Monteuil), de David Gauchard L’imparfait du présent au festival des francophonies, de Laurent Hatat Nanine de Voltaire (Théâtre du Nord). Elle dirige une création collective franco-colombienne en Colombie lors d’un projet international de l’association Artepolis et l’Institut français, ayant pour thème la Frontière.

          En 2012, elle fonde la Compagnie du Pas Suivant et travaille sur Dostoïevski ; elle adapte et dirige Nuits blanches, d’après une nouvelle de l’auteur (Création Scène nationale d’Aubusson, scène conventionnée de Bellac), et joue Le temps des contes est révolu, d’après un extrait de l’Idiot, au Théâtre du grenier à sel, Avignon off en 2013 (Création au théâtre de la Passerelle de Limoges). Elle travaille auprès des élèves en partenariat avec les théâtres et établissements scolaires, crée des formes pédagogiques, L’histoire du théâtre en deux leçons et Modern’art. Elle fonde et dirige l’option théâtre au lycée Guynemer de Compiègne en collaboration avec le Théâtre Jean Legendre.

          En 2015 elle met en scène le spectacle documentaire Winter Guests, expériences d’Exil, avec un groupe de jeunes syriens réfugiés en France, qui tourne jusqu’en 2017 et fait l’objet d’un documentaire de Vanessa Rousselot pour Vice, Théâtre de guerre (Joulie prod). En juillet 2016, elle dirige le Workshop international Dialoguer l’exil au pavé d’Orsay (Paris) en collaboration avec l’Université Georgestown de Washington et la chorégraphe Nawel Oulad. Elle mène plusieurs laboratoires artistiques autour de La Peste de Camus (l’engagement, le témoignage). L’année suivante elle est sélectionnée par l’ambassade américaine pour participer au International Visitor Leadership program Promoting Social Change through Arts aux Etats-Unis. Depuis 2017, elle intervient lors de la semaine d’échanges des jeunes européens au Mémorial de Rivesaltes (Perpignan) sur les thèmes de la mémoire et l’engagement.

Elle écrit pour la revue Pratiques, revue de médecine utopique et le journal marocain La vague. En 2016, elle dirige et interprète des lectures pour les festivals féministes Les Aliennes et L’appel de la Lune. Elle parfait son travail de metteuse en scène en collaborant avec des metteurs en scène tels qu’Eric Lacascade (Les bas fonds de Gorki) ou Christophe Blondel (Alain philosophe) en 2018.

Portrait La terrasse : https://goo.gl/A6MDxH
Les Nuits de l’arène, Interviews d’artistes :

https://www.youtube.com/watch?v=yWdphkUBD8E
https://www.youtube.com/watch?v=R7e-ovjDZh8
https://www.youtube.com/watch?v=evRoVcUaBLg
https://www.youtube.com/watch?v=hMyGAeGqEGM

Le bureau de la compagnie et l’équipe administrative

2

Christiane VOLLAIRE, philosophe
Présidente

Membre du Comité de rédaction des revues Pratiques, Chimères et Outis,  intervenante au Collège International de Philosophie,  collaboratrice régulière des revues Lignes et Transeuropéennes,  membre du réseau Terra,  collaboratrice des Non-lieux de l’Exil, Fondation Maison des Sciences de l’Homme. a publié de nombreux articles en  philosophie esthétique,  philosophie politique, philosophie de la médecine,
ainsi que plusieurs essais sur des artistes contemporains.
Ouvrages parus :
• Humanitaire, le cœur de la guerre, ed. L’Insulaire, Paris, mars 2007
• Le Milieu de nulle part (en collaboration avec le photographe Philippe Bazin),
ed. Créaphis, octobre 2012.


3

Laure Armand d’Hérouville
Secrétaire

Plusieurs années de résidence à l’étranger et un goût prononcé pour les arts dans toute leur diversité ont amené Laure à faire un Master en gestion de projets culturels, après des études d’Histoire et de Géographie. Elle cultive une expérience professionnelle pluridisciplinaire (art contemporain, spectacle vivant, patrimoine…) et occupe son temps libre à une activité artistique tournée vers l’artisanat. Elle a choisi de s’investir au côté de la Compagnie du Pas Suivant pour son projet ouvert sur l’humain et pour sa recherche artistique exigeante.

4

Amélie Coquerelle
Trésorière

Amélie a suivi Hypokhâgne et Khâgne, est titulaire d’une licence en Etudes Théâtrales à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, d’un Master de recherche en anthropologie du Théâtre à l’Université Saint Joseph de Beyrouth et d’un Master professionnel en Direction et Développement de projets culturels à l’Université à l’Université Lyon 2 Lumières.
Forte d’un parcours solide et varié dans le domaine du spectacle vivant en France et au Moyen-Orient, et spécialiste en production et coordination de projets culturels, Amélie a travaillé à la Direction du Développement Culturel de la Ville de Pantin, à l’UNESCO Moyen-Orient, pour le collectif des Amoureux au ban public, à la Ferme du Buisson, à l’Institut français du Liban, à l’Onde & Cybèle. Elle travaille actuellement pour le Tarmac.

l’équipe de Cie du Pas suivant.